MISSION

Concepts et mission de l'EMS Beaulieu

EMS BEAULIEU

MISSION

Notre Mission

 

Préambule 

Le placement d’une personne âgée en institution se fait de plus en plus tard grâce au maintien à domicile ; à l’entrée en Home, les cas sont alors plus complexes, les besoins en soins plus lourds et représente une phase où domine la multi morbidité ainsi que des restrictions fonctionnelles et/ou organiques d’importance, avec la subtile adaptation/gradation des soins globaux nécessaires pour continuellement optimiser leur bien-être.

Mission

La mission du Home Beaulieu consiste à héberger et à accompagner pour de longs ou courts séjours ponctuels, vacances ou convalescence, toutes personnes en âge AVS atteintes dans sa santé physique et psychique.

Actuellement, notre établissement a une capacité d’hébergement de 22 lits, dont 14 chambres à 1 lit et 4 chambres à 2 lits dans un lieu de vie quotidienne propice à un accompagnement médical et social.

Notre équipe élabore en interdisciplinarité une prise en soins et un projet de vie personnalisé tout en recherchant un réel partenariat avec la famille et les proches.

L’écoute, la disponibilité, la responsabilité et la confiance réciproque, la recherche continue de l’amélioration de la qualité, le respect de leurs besoins, désirs, valeurs et croyances, le maintien « d’un esprit de famille », la volonté de développer une communication adaptée, la volonté de créer un climat respectueux et convivial, sont des aspects importants dans notre engagement de tous les jours.

Notre médecin attitré et son personnel formé dispensent les soins requis, adaptés à l’évolution de leurs maladies et leurs besoins, tout en offrant un accompagnement jusqu’à leur fin de vie.

Nous essayons de tisser une relation privilégiée avec les différents acteurs du réseau, dont la Santé publique, pour offrir les meilleures prestations possible.

 

Limites institutionnelles

  • L’EMS est ouvert aux hommes et aux femmes dont le comportement s’accommode de la vie en communauté mixte.
  • Pour des raisons morales liées à la promiscuité de la vie communautaire et à notre éthique professionnelle, nous n’acceptons pas qu’une personne soit assistée médicalement par suicide dans le home.
  •  L’EMS ne peut assumer des personnes, dont l’altération de l’état physique et psychique momentané ou durable, nécessite une prise en charge incompatible avec les ressources institutionnelles.
  • Pour des raisons de sécurité (proximité d’une route dangereuse à grand passage, établissement non fermé), nous ne pouvons pas prendre des personnes qui fuguent.
  • Ne peuvent être admises les personnes atteintes de toxicomanies déclarées.
  • EMS à structure ouverte ne pouvant pas accepter des personnes âgées, dont le comportement, exige une structure fermée.

 

Le Home Beaulieu reçoit prioritairement des personnes âgées habitant les communes voisines de Hauterive, ainsi que celles pouvant bénéficier d’un rapprochement familial. Si la place le permet, les personnes âgées ayant leur domicile hors de ces communes sont également acceptées.

ANIMATION

Concept d’Animation Home Beaulieu

 

Un concept est la représentation intellectuelle d’un objet conçu par l’esprit. Un modèle conceptuel doit reprendre les caractères spécifiques d’un projet par rapport à l’objectif fixé. Il a pour but de :

  • déterminer une philosophie d’animation en relation avec la mission de l’établissement
  • définir les objectifs et décrire les critères de bon fonctionnement
  • définir les orientations correspondant au concept

« Etymologiquement ANIMER provient du mot latin ANIMARE : « donner la vie ». Elle s’inscrit dans le cadre des efforts visant à maintenir l’harmonie dans la maison en créant une atmosphère empreinte de respect et de chaleur humaine. L’animation, veut dire animer au sens d’inciter à vivre,  à manifester de la vie,  à être actif. »

L’animation s’intègre dans un accompagnement global du résidant, dans un concept interdisciplinaire ; chaque collaborateur est  directement ou indirectement impliqué au niveau de l’animation.

Dépendance hiérarchique

Le supérieur direct du service de l’animation est la direction

Profil souhaitable de l’Animatrice

Le responsable de l’animation doit :

  • être en possession d’un certificat ou diplôme en animation, si possible spécialisé en gériatrie ou être disposée à faire la formation en cours d’emploi.
  •  s’assurer de sa formation continue en se tenant informé de l’évolution de sa profession

L’animatrice participe au dossier de soin. Une colonne lui est réservée dans « les besoins en soins II », elle peut en tout temps y noter ses observations en vert. Pour s’informer de l’évolution des situations, elle peut se renseigner auprès de l’équipe des soins. L’Inf. chef s’efforce de la tenir au courant chaque jour.

Dotation

Le poste global du service de l’animation est de 50%. Les remplacements vacances et congés divers de la titulaire du poste, sont planifiées et remplacés par le personnel des autres services.

Répartition du temps de travail

Les ateliers et animation sont planifiés du lundi au vendredi de 13h30 à 17h00, (plus 2 samedis par mois) afin de laisser les résidants plus disponibles en fin de semaine pour les visites des familles et amis, une place est laissée également aux moments « creux » de fin d’après-midi selon le désir des résidants. Les heures d’administration et gestion des dossiers des résidants sont prévus dans le temps imparti.

Locaux d’animation

  • vérandas
  • salle à manger
  • salon
  •  jardin
  •  chambre individuelles

Informations et affichages

Le programme de la semaine est affiché tous les lundis au salon

Critères d’animation

Certains critères de base sont des indicateurs déterminant et nous permettent d’apprécier et de mesurer la qualité de notre savoir être et de notre savoir faire. L’attention sera portée en particulier à :

  • La sécurité, afin de permettre aux résidants d’être en confiance et de se sentir « chez eux ». L’animatrice veille par sa présence et sa surveillance à éviter les risques et dangers (fugues, chutes, etc…)
  • L’adaptation, aux souhaits, attentes et besoins des résidants, en tenant compte de leur choix, de leur potentialité, de leur limite et des limites de l’établissement
  • La flexibilité, afin de permettre une évolution qui tienne compte des changements de conditions physique et psychique de la personne âgée
  • La créativité, imagination et aptitude au renouvellement  L’ouverture, pour faciliter et favoriser les relations familiales et sociales

Projet de l’animation

Notre projet pour l’animation consiste à donner la possibilité aux résidants de s’occuper, de se divertir, d’apprendre et de se recréer quotidiennement dans le respect de leur volonté, de leurs maintenir certaines capacités physique et psychique, de leur projet de vie et de leur rythme de vie.

Nous pensons que l’animation est l’affaire de tous et doit être constante  non seulement dans les activités de la vie quotidienne mais aussi dans des activités plus spécialisées et adaptées au handicap.

Pour répondre à ces objectifs nous avons donc choisi le modèle conceptuel des 14 besoins de Virginia Henderson ; l’animation reprend ce modèle et plus particulièrement le besoin de s’occuper, d’apprendre et de se recréer.

Notre pratique distingue 2 orientations complémentaires :

  • L’animation quotidienne qui est l’affaire de tous, notamment du personnel soignant, ne nécessite pas d’organisation particulière, mais dépend de l’attitude du soignant durant les activités de la vie quotidienne, des soins et de son aptitude à rendre la vie institutionnelle agréable, pour qu’elle devienne un véritable lieu de vie et d’épanouissement, que lque soit l’âge et l’handicap. Notre animation doit apporter du réconfort  à des patients souvent très handicapés.
  • L’animation occupationnelle et récréative qui est plus spécifique à l’animation, nécessite une organisation basée sur les possibilités de chacun et chacune, sur la disponibilité, sur le respect, l’écoute, les désirs et attentes dans la limite de nos ressources humaines et financières. Elles ne doivent être ni pesantes, ni contraignantes.

Profil des résidants

Les résidants institutionnalisés présentent le plus souvent de lourds handicaps tant psychiques (démences, troubles du comportement, troubles de la mémoire, de la parole, désorientation…) que physique (paralysies de membres, polyarthrose, faiblesse, grande fatigue, douleurs chroniques, dépendance pour la marche et la préhension …) qui limitent d’autant plus les activités. L’animation doit donc tenir compte de ces spécificités et rester humble et modeste quant au résultat escompté.

Les besoins des pensionnaires

Le premier besoin d’un pensionnaire, c’est de passer un moment agréable et divertissant dans une atmosphère accueillante, dynamique, généreuse et épanouissante. Pour cela il faut savoir offrir des repères, transférer les motivations, aider à se centrer sur les pôles positifs, lutter contre la dépendance et le manque d’autonomie en accompagnant, en valorisant et enfin en respectant leur limite.

L’animation tend à créer un lien avec le résidant, à reconnaître et valoriser sa personnalité et ses capacités. Elle l’aide à vivre avec ses limites.

Un compte rendu individuel de chaque participation est inscrit dans le dossier du résidant.

Un deuxième besoin consiste à favoriser les rencontres et garder un lien social en organisant des anniversaires, des fêtes et des sorties.

Un troisième besoin consiste à valoriser les capacités de la personne tant au niveau créatif qu’au niveau du maintien de celles-ci (mémoire, orientation…) qu’au développement  de l’estime de soi.

Le quatrième besoin, tend à apporter un soutien individualisé qui tient compte de l’état de la personne.

Pour l’animation en psycho gériatrie, nous pouvons reprendre tous ces objectifs les adaptant à leurs problèmes notamment :

  • en sécurisant et réconfortant la personne
  • en donnant la possibilité d’apaisement de l’angoisse
  • en travaillant au niveau des différents sens, de la sensibilité, de la mémoire affective, ancienne et récente.

L’animation s’intègre dans l’accompagnement global du résidant de l’accueil au décès. Elle s’organise sur le plan interdisciplinaire et s’entend dans le sens d’une véritable relation d’aide.

Cette relation d’aide demande une attitude respectueuses, rassurante et offre au résidant l’écoute dont il à besoin.

Dans un  cinquième besoin, l’institution favorise la vie spirituelle des résidants, dans le respect de chaque confession.

Catalogue des prestations proposé en lien avec les besoins

Premier besoin :

Activités manuelles : peinture, dessin, pompons, découpage, tricot, collage, peinture sur bois, etc,

Jeux : ballon, cartes loto, jeux de société, etc

Deuxième besoin :

Fête nationale, Fête de Noël, Fête du Home, Anniversaires, sorties en bus l’été, plus sorties  individuelles.

Troisième besoin :

Peinture, atelier mémoire, odorat, touché, lecture du journal, jeux de mémoire, jeux du toucher, discussions sur l’actualité, écoute musicale, cuisine, chants, TV, gym, etc.

Quatrième besoin :

Animation individuelle et spécialisée, reprenant toutes les possibilités d’animation ci-dessus citées.

Cinquième besoin :

Animation spirituelle avec Hélène Guggisberg, une fois par semaine, culte régulier, accompagnement spirituel et individuel.

Pour compléter notre concept, chaque résidant possède une fiche individuelle + un tableau récapitulatif.

ACCOMPAGNEMENT

Concept d’Accompagnement Home Beaulieu

 

L’accompagnement que nous offrons aux résidents, en lien avec notre mission, de gériatrie et de psycho gériatrie compatible, est un nombre d’actions déployées par l’ensemble du personnel, toutes fonctions confondues. La grandeur de l’établissement favorise une prise en charge personnalisée et l’intégration de l’entourage du résidant à la vie de l’établissement, dans un climat familial et convivial.

La direction s’assure que tout le personnel de l’institution adopte une attitude de respect vis-à-vis des résidents et de leur entourage, et travaille dans le respect de ces valeurs et selon des principes clairement définis, tels que les attitudes à  avoir face aux handicaps, à l’alitement, à l’incontinence, à la limitation des libertés ainsi qu’aux mesures d’accompagnement en fin de vie. Il existe différents protocoles de soins concernant ces différentes attitudes.

L’arrivée dans un EMS signifie pour la personne âgée la perte d’une partie de sa liberté, de son indépendance, de son intimité, de son tissu social et de son lieu de vie habituel. Nous faisons notre possible tout au long du séjour du résidant pour qu’il se sente à l’aise et qu’il retrouve un endroit plus familier et chaleureux.

L’accompagnement qu’offre les équipes de soins, d’animation et de cuisine s’articule autour de trois axes principaux :

  • La prévention
  • Le soutien
  • La suppléance
  • L’intégration
  • L’accompagnement en fin de vie,

avec le maintien, voire l’amélioration du niveau d’autonomie du résidant tout au long de ces trois axes, et en considérant chaque personne dans sa globalité et sa personnalité.

La prévention s’entend dans les domaines physiques et psychiques comme les complications de certaines pathologies, les décompensations et dysfonctionnements comportementaux ou les chutes.

Le soutien concerne toutes les activités de la vie quotidienne (AVQ) qui nécessitent de l’aide suite aux problèmes divers dont souffre le résidant. Il s’agit également d’un soutien moral, d’écoute, de relation d’aide, que ce soit pour le résidant ou pour son entourage.

Quant à la suppléance, elle concerne toutes les activités de la vie quotidienne que le résidant ne parvient plus ou ne veut plus faire lui-même.

L’autonomie d’un résidant comprend différents domaines, qui sont souvent intimement liés les uns aux autres : capacités d’assumer les AVQ, capacités de décider, de s’exprimer, de maintenir son réseau social, de gérer ses biens.

L’intégration, il est important que le nouveau venu s’intègre à sa nouvelle vie, cela demande un accompagnement de tous les instants pour que la personne puisse réaliser son deuil, pour que la personne fasse connaissance avec son nouvel environnement matériel et social.

Il est très important que la famille et l’entourage accompagne son parent ou ami et  nous privilégions cette relation en étant très souple dans la volonté d’accompagnement souhaité (possibilité de venir la nuit (fin de vie), possibilité de dîner voire souper avec son parent (repas offerts), etc…) souplesse dans le droit aux visites, collaboration et information des familles avec écoute et soutien.

La chambre que nous proposons pourra être aménagée dans les limites architecturales, avec des objets familiers qui aideront le patient à se sentir « comme à la maison »

L’accompagnement en fin de vie, tout est mis en œuvre pour que nos patients vivent leurs derniers instants dans la dignité, le confort et le réconfort. Nous privilégions une collaboration avec les familles qui sont soutenues, écoutées, et à qui l’on propose d’accompagner leurs parents si elles le désire, avec des modalités très souples (venir veiller la nuit ou à n’importe qu’elle heure de la journée). Le confort est l’une de nos priorités, l’expérience des professionnels permet d’utiliser et de mettre en œuvre de nombreux moyens antalgiques, appareillage de confort, soutien et  outils d’évaluation de la douleur.

Notre priorité va aussi dans ces moments forts, envers  la vie communautaire  que nous  informons et soutenons dans le deuil.

Tous les intéressés participent à accompagner les patients en fin de vie et à améliorer leur confort en tenant compte de leur désir que ce soit au niveau alimentaire, au niveau de l’animation et des soins.

Nous nous inspirons largement, dans notre manière de prendre en charge les résidents, des 14 besoins décrits par Virginia Henderson, ainsi que de la charte du Home Beaulieu et la charte des droits et libertés de la P.A. Dépendante.

L’occupation du temps libre dont dispose le résidant vise à donner un sens à la vie. L’esprit demande à être stimulé à l’image du corps qui exige de l’action pour fonctionner correctement. L’animation vise à donner ou maintenir un sens à l’existence. Elle est essentiellement la mise en situation favorable du résidant, pour l’inciter à puiser en lui les facultés nécessaires à son bien-être.

Les animations sont adaptées au seuil de fatigue physique et psychique de la personne âgée ; on ne fait pas de « l’activisme ». Elles sont également adaptées au rythme de vies des résidents et  à leur désir éventuel de solitude. Les animations sont planifiées du lundi au vendredi, afin de laisser aux résidants plus de disponibilité en fin de semaine pour les visites de familles et amis.

La politique actuelle ne nous donne pas les ressources suffisantes pour avoir une animatrice à plein temps contrairement aux grands établissements. C’est pour cela que nous avons une animatrice à 60% qui travaille tous les après-midi de la semaine ; pour le week-end, les soignantes participent à l’animation.

L’institution favorise la vie spirituelle des résidents en accueillant les représentants des églises officielles (protestante et catholique), ainsi que les représentants d’autres

Églises auxquelles un résidant pourrait appartenir. L’établissement prend soin toutefois qu’aucun prosélytisme  de ces personnes n’affecte les autres résidents.

L’établissement se réserve la possibilité de ne pas autoriser l’intervention de représentant d’église non officielle ou de secte dans l’établissement, sauf auprès des résidents appartenant à l’obédience concernée.

Pour accomplir notre tâche, nous nous appuyons sur des supports tels que des colloques interdisciplinaires et des dossiers de soins, pour l’élaboration et le suivi du projet de vie du résidant.

Outre les résidents à demeure, le Home Beaulieu accueille aussi des personnes pour des séjours ponctuels, vacances ou convalescence.  Dans le cadre d’un court séjour, l’accent sera mis sur la rééducation et/ou la récupération de l’autonomie du résidant, dans le but de son retour à domicile.

Qu’il soit résidant ou collaborateur, chacun a ses limites ! De même que nous attachons aux valeurs de respect et de tolérance une grande importance dans l’accomplissement de notre mission, nous attendons de chaque résidant et de leur famille respect et tolérance envers l’autre, résidant ou membre du personnel.

Pour respecter le droit des patients et renforcer la confiance dans les soins, nous respections la confidentialité et mettons tout en œuvre pour respecter le secret professionnel.

Contactez-nous

Nous sommes pas la. Envoyez nous un message et nous répondrons bientôt.